Trouver sa voix et son rythme

Quoi de plus humain que la voix ? Oui, mais quelle voix ? 

Quand une marque lance son podcast, d’interviews notamment, la question de la voix-off qui va incarner le projet et porter les messages se pose inévitablement.

Si l’on veut capitaliser sur la dimension humaine du podcast pour s’adresser à ses collaborateurs, dans le cas d’un podcast interne par exemple, les voix de l’entreprise semblent une évidence.

Qui de mieux que vous et votre équipe pour prendre la parole sur des sujets que vous maitrisez ?  

Alors, cette idée fait peur et j’entends souvent : « Je n’ai pas une voix radiophonique », « je suis trop réservée et je ne me sens pas l’âme d’un animateur », « je n’aime pas entendre ma voix »…

Certes, parler à des auditeurs qui ne peuvent pas vous voir peut se révéler difficile, notamment lorsque l’on sait que le non-verbal prend une part très importante dans nos communications.

Mais il existe des techniques et des bonnes pratiques pour apprendre à s’exprimer dans un podcast. L’agence propose d’ailleurs des « Voice training » pour vous permettre d’être à l’aise quand vous parlerez dans un micro. 

Quelques tips et bonnes pratiques à retenir

👉 L’objectif ultime à atteindre est de rester naturel et de conserver le rythme fluide d’une conversation.
Dans le podcast, il faut pouvoir se détacher du ton journalistique de la radio et restez soi-même, authentique, avec vos caractéristiques, vos aspérités… comme si vous vous adressiez à un collaborateur que vous connaissez bien. 

👉 « Lancez-vous ! » pour vous familiariser avec votre voix : prenez votre smartphone et commencez par vous enregistrer.
Ainsi, vous prendrez du recul sur votre voix, votre intonation, vos tics de langage… et identifierez vos points forts et vos points d’amélioration, sans vous autoflagellez s’il vous plait !   

👉 Parler lentement et clairement pour commencer, cela vous assurera que votre audience comprenne bien tout ce que vous dites :   

Lisez les mots écrits en toute décontraction, afin que l’on prenne plaisir à vous écouter.  

Évitez de parler trop formellement : imaginez que vous parlez en tête-à-tête à quelqu’un que vous connaissez.   

Donnez vie aux mots comme si vous racontiez une histoire.   

Intégrez de courtes pauses pendant l’enregistrement, pour reprendre votre respiration d’abord, mais également pour rythmer votre intervention.     

Insistez sur certains mots-clés, pour donner de la couleur à votre message et éviter de tomber dans un monologue monotone.  

Ne parlez pas trop vite pour être sûr de ne pas perdre les auditeurs ou de “manger” certains mots.  

Essayez d’articuler le plus distinctement possible.  

👉 Souriez et prenez plaisir ! Ce serait pour moi le conseil le plus important. Les études montrent que sourire s’entend. N’oubliez pas de vous amuser durant l’enregistrement, vos auditeurs ressentiront l’énergie dans votre voix. Et on le sait le sourire est contagieux.

 Commencez par suivre ces premiers conseils et vous verrez que l’on prend vitre plaisir à parler dans un micro ! 

Si vous souhaitez plus de conseils et des exercices pratiques, envoyez-moi un mail pour recevez notre guide du « Voice training ».